litterature

Publié le

Mots    -   Aphorismes

Poésies douces ou folles

Des femmes...   Des silences...

Je suis... être ou suivre ?

A lire sur Papier broché  pour 5,26 € sur Amazon.fr

ou télécharger                                 sur liseuse Kindle ou tablette

pour 2,99 €  sur Amazon.fr

ou Kobo by Fnac

 

Pensées traversantes                     poétiques ou rebelles....

Mots... Aphorismes....

Mes paupières écran sont blanches à l'intérieur... quand je ferme les yeux la projection commence.

 

A lire sur Papier broché pour 4,69 € sur Amazon.fr

ou télécharger sur liseuse Kindle ou tablette

pour 2,99 € sur Amazon.fr       ou Kobo by Fnac

L'avenir du monde dépend plus que jamais du trouble et du flou

Des mots, des aphorismes ou des dérives sur le flou... mental.

La floulosophie

Les premières recherches du laboaléatoire de floulosophie

A lire sur Papier broché pour 4,40 € sur Amazon.fr

ou télécharger sur liseuse Kindle ou tablette

pour 2,99 € sur Amazon.fr ou Kobo by Fnac

Lire la suite

Rédigé par William Radet

Publié dans #LITTERATURE

Repost0

Publié le

THEATRE CONTEMPORAIN

Adaptation libre du roman  de Thomas Bernhard 

Un texte dense et des situations insolites créées par l'auteur viennent s'ajouter à la musique si particulière de Thomas Bernhard...                        Un homme obsédé par la création d'un traité unique exerce sur sa femme clouée dans son fauteuil une perversion quasiment jubilatoire.

1 femme - 2 hommes - 75 mn environ

Téléchargeable             1,99 € sur Amazon.fr

Papier broché               5,26 €  sur Amazon.fr

Pour un PDF ou un exemplaire papier contacter l'auteur

 

THEATRE CONTEMPORAIN

On frôle l'absurde...

La table a disparu... les quatre chaises trônent en rond sur le vide.

Le mari qui parlait jamais à table va-t-il parler enfin ou engager un comédien pour parler à sa place ?

On rit. On pense...

1 femme - 2 hommes                                                7 tableaux - 75 mn environ

Téléchargeable             1,99 € sur Amazon.fr

Papier broché               5,26 € sur Amazon.fr

Pour un PDF ou un exemplaire papier contacter l'auteur

THEATRE CONTEMPORAIN

Cette pièce a été mis en jeu et en espace avec une attention toute particulière (décor, musique, texte presque sus) au Théâtre de La Criée de Marseille.

Un univers sensible  où l' absurde se fait tragi-comique

La fin d'un enfermement programmé par un couple attachant... Guillaume qui lit des cartes postale au fond d'une malle... Louise qui rêve et qui fuit... 

1 femme - 1 homme 

5 tableaux - 75 mn environ

Téléchargeable          1,99 € sur Amazon.fr

Papier broché            5,26 € sur Amazon.fr

Pour un PDF ou un exemplaire papier contacter l'auteur

Extrait du texte figurant sur le programme de la soirée :    Comment s’arrangent-ils, ces deux-la pour distinguer rêve et réalité ? Souvent la dynamique du langage est plus expressive que le sens et se substitue à lui.

William Radet excelle dans ce registre à rebondissements : de la comédie burlesque au pseudo-drame, en passant par l’échange – ou l’aveu – simple et nu, il dynamite les poses, une certaine tenue, toute contenance.

 

Petit extraits de la fiche de lecture de  « Le bleu du fiel »  par Michel Touraille. La Criée -Théâtre National de Marseille

L’œuvre dramatique de William Radet est belle, mystérieuse, forte.

Elle réjouit intimement, fait croire à l’amour. Et l’humour ne manque pas ni les catapultes de langage, l’esprit d’enfance, ses moqueries….          Se déroule alors un très beau et déchirant rituel qui, calmement nous jette à la figure l’état de leur relation sexuelle…        

Le jeu pour tout dire  -  oui, la mise en jeu d’un théâtre méditant, accoucheur - pessimiste par connaissance, optimiste par volonté.

L’extraordinaire Louise est l’avenir des Guillaume.

Les trois coups du brigadier de théâtre sont frappés à la fin de la pièce…Quand c’est fini, ça recommence ?

Ils ouvrent sur la vie, « la réalité rugueuse à étreindre. »

 

 

THEATRE CONTEMPORAIN

On frôle l'absurde tout en touchant une vision très contemporaine des relations homme/femme.

Ici, trois femmes âgées de 50, 35 et 20 ans se rencontrent sur une scène de théâtre où on leur a donné rendez-vous...  Un homme, presque invisible les écoute et commente parfois...

3 femmes - 1 homme -

5 tableaux - 75 mn environ

Téléchargeable          1,99 € sur Amazon.fr

Papier broché            5,26 € sur Amazon.fr

Pour un PDF ou un exemplaire papier contacter l'auteur

THEATRE CONTEMPORAIN

L'absurde et la politique...

La lutte contre la discrimination commence par l'inversion des mots... Désormais Belle se dira moche et Moche se dira belle...  Deux femmes délirantes et vivantes, touchées par cette nouvelle loi font face au conseiller du gouvernement qui a inventé cette loi... et d'autres.

Rire beaucoup n'empêche nullement de s'interroger sur le temps présent.

2 femmes - 1 homme - 5 tableaux - 75 mn environ

Téléchargeable          1,99 € sur Amazon.fr

Papier broché            5,26 € sur Amazon.fr

Pour un PDF ou un exemplaire papier contacter l'auteur

Lire la suite

Rédigé par William Radet

Publié dans #LITTERATURE

Repost0

Publié le

Un numéro inédit de la célèbre émission APOSTROPHES

de Bernard Pivot.

Thème de l’émission : Le mensonge…            Avec trois journalistes célèbres + l’auteur

Il m’a donc fallu inventer trois histoires que Jean Edern Hallier, Lucien Bodard et Jean-François Khan auraient pu écrire

Emission enregistrée sur ma machine à écrire en 1984

Papier broché           4,21 €  sur Amazon.fr  

ou télécharger      1,99 €  

sur Amazon.fr      ou Kobo -                  Liseuses Kindle, Kobo, tablettes

 

PDF ou papier à la demande

Lire la suite

Rédigé par William Radet

Publié dans #LITTERATURE

Repost0

Publié le

Des voyages absurdes ou surréalistes...

Des traversées poétiques...

Des acides colorés...

et quelques textes évadés d'ailleurs…     

 

26 nouvelles

 

Papier broché      6,32 €

sur Amazon.fr

Téléchargement      2,99 €   sur liseuse ou tablette

sur Amazon.fr    et     Kobo

Lire la suite

Rédigé par William Radet

Publié dans #LITTERATURE

Repost0

Publié le

Un homme entre au crépuscule dans la Maison des sœurs, là où il a passé son enfance… Il ne sait pas qu’il est suivi. Il n’en ressort pas… Celui qui suit cet homme énigmatique (sur ordre des autorités) restera devant la maison, sur le pont à attendre jusqu’à se fondre dans le décor. Et c’est la touchante et confondante Moneva, qui sort de la Maison des sœurs et traverse le pont chaque jour… Troublés tous les deux.

Etre ou suivre… Changera-t-elle le cours de sa vie ?... L’inconnu ressortira lui aussi pour…

Papier broché sur Amazon.fr  ou télécharger sur Amazon.fr       ou Kobo - Liseuses Kindle, Kobo, tablettes

Première phrases
La fille qui marchait devant lui ?
Certainement du hasard qui se promène…
Ils ont disparu tous les deux, mangés par l’ombre douce d’une grande maison grise. Adrien les avait quittés des yeux pour se retourner, soudain surpris par une tache de lumière violente venue découper la place. La porte de l’auberge a claqué sèchement dans son dos, le rectangle s’est éteint et son regard a retrouvé le pont. C’était le vide absolu.
Soudé à ses vertèbres, Adrien suivait l’homme depuis dix-sept jours… Jusqu’à ce patelin où à la nuit tombante, toujours silencieux, il l’avait vu quitter la place et glisser doucement sur un pont, derrière cette femme qui marchait la tête un peu basse, les bras serrés....

 

Un hyper-sensible décide de se désensibiliser et commet des actions (jusqu'au meurtre) de plus en plus graves pour s'endurcir. Il nous livre sa quête utopique, sa fuite vers le désert mental puis dans le désert réel où la paix se trouve brusquement bousculée..

Une construction originale porte ici des personnages attachants et singuliers.

Ce roman noir n'est pas un roman policier...

Une nouvelle version du roman                           "Un flou dangereux"

Papier broché  sur Amazon.fr ou télécharger sur Amazon.fr ou Kobo - Liseuses Kindle, Kobo, tablettes

Premières phrases 
Je vais certainement tuer l’auteur de ce livre. Celui que je tiens dans ma main. Oui certainement. Comment ? Avec quoi ? Je ne sais pas, j’ai toujours été désarmé. Ai-je un jour, une minute seulement, possédé ou brandi une arme ? Je n’accorde pas cette qualité au vieux couteau suisse lourd et neutre qui élargit les trous dans mes poches. Je retrouverai ce type. Il le faut. Imaginez qu’un policier du hasard vienne l’interroger pour savoir où il m’a rencontré ! ?
 

 

Pourquoi un hommme et sa femme - tous deux attachés et attachants - un peu après la quarantaine - quittent-ils le domicile le même jour…?

Sans avoir prévenu l'autre !      

Comme au cinéma. 17 séquences pour chacun, originales, folles ou bucoliques.

Ils vont vivre des moments personnels marquants, dérisoires ou dramatiques… Jusqu’au jour où… 

Un vrai film ! L'auteur a déjà rédigé le scénario.

Papier broché sur Amazon.fr  ou télécharger sur Amazon.fr ou Kobo - Liseuses Kindle, Kobo, tablettes

Premières phrases des deux premières séquences

Arien 1    Quand tu pars, on dirait que tu reviens… Tu te retournes sans cesse, tu me fais coucou, je vois ta bouille, niquedouille, c’est toi l’andouille. Quand tu reviendras je ne serai plus là.
Elle se retourne encore, une dernière fois, agite encore une petite main gauche de marionnette. Elle m’encourage à vivre serein, mol mobile bouche bée quelque temps. Je veux, je dois partir. Dommage pour la tirelire. Mon avenir ne sera pas son devenir. Elle ne sait pas, ne devine pas. Ne sait pas,c’est rien.

Camille 1    Traverser le jardin en souriant comme une idiote est une aventure. Parce qu’il est là, lui, sur le perron, à me regarder partir… immobile, impassible avec le coin des lèvres tombant façon mime tristounet. J’insulte un prunus qui tente de m’arracher mon sac. Je ne suis vulgaire que les matins de crachin. Heureusement qu’il n’a pas souri du haut de la troisième marche quand il m’a vu ramasser mes affaires comme une dingue. Heureusement qu’il n’a pas fait sa bouche douce et bonne en plissant ses yeux pers. Je me serai dégonflée, je serai restée… Parce ce que je pars. Vraiment !

 

Mots et maux d'enfance

Des joies écrites, des maux gravés sur les murs de la cervelle...

Des rires enfouis, des terreurs endormies sur les sables de la jeunesse...

Des griffures invisibles, des caresses indicibles sur les premières peaux...

Une remontée brutale ou joyeuse des sensations d'enfance jusqu'à la fin de l'adolescence. 

Choisir des phrases... les dire en public

Papier broché sur Amazon.fr  ou télécharger sur Amazon.fr ou Kobo - Liseuses Kindle, Kobo, tablettes

Premières phrases
Bien petit
Je cours, je cours, je cours ! Au secours… J’asphyxie, je manque d’air, je vais mourir. Je cours encore plus vite pour mourir à la maison. Je veux qu’ils me voient mourir. Je veux que l’air qui se coince dans mon ventre explose quand j’arriverai. Je suis fragile. J’entends ça souvent. Il est intelligent, trop… il pourrait attraper une méningite. Trop fragile aussi pour courir comme un fou après on se sait quoi. Je ne le dirai pas puisque je vais mourir. Ils ne sauront pas. Je ne dis jamais rien.

WWW

Je ne dis rien parce qu’il n’y a rien à dire quand on est seul. Seul sur le pot. Maman va revenir. Je fais du caca. Ça y est. Pipi. Je recommence.
Il y en a dans la vie qui n’ont pas de pot. Mon petit frère par exemple. Tout trop petit. Retourné comme un poulet sur une table.

Lire la suite

Rédigé par William Radet

Publié dans #LITTERATURE

Repost0