Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

Publié le 3 Février 2016

Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

L’atelier de

Stéphane Guilbaud

Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud
Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

J’ai d’abord vu la pierre.

Vierge, lisse, encore secrète…

qui se laissera bientôt caresser

par la main du maître.

 

 

Instantanément saisi par les odeurs de l’art

nichées dans les papiers, les encres

et les métaux de la machine magique…

Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

Les rouleaux immaculés se reposent…

 

L’encrier va se laisser submerger

par la vie et la vigueur des couleurs.

Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

Ici, on vient de réaliser un ouvrage de bibliophilie : Scènes

Douze lithos et trois gravures originales de Gérard garouste           

accompagnées de quinze poèmes inédits de Didier Cahen

Sublime. Forcément.

Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud
Sublime. Forcément. L'atelier de Stéphane Guilbaud

 

C’est bien la sérénité que Stéphane Guilbaud

me communiquait dans son atelier

où naissent estampes et lithographies.

 

Découvrez son sourire et son talent sur la toile     atelierstephaneguilbaud.com

Rédigé par William Radet

Repost 0
Commenter cet article