Quand je lis... je me sens...

Publié le 6 Juillet 2015

Quand je lis Proust je me sens tout jeune

Quand je lis Simon je me sens tout petit

Quand je lis Sarraute je me sens lucide

Quand je lis Bernhard je me sens morveux

Quand je lis Céline je me sens nombreux

Quand je lis Kafka je me sens fragile

Quand je lis Musil je me sens agile

Quand je lis Beckett je me sens moins net

Quand je lis Cioran je me sens tout blanc

Quand je lis Grack je me sens moins crack

Quand je lis Pérec je me sens plus joueur

Quand je ne lis plus je ne suis plus

Quand je ne suis plus rien je ne suis plus rien

Quand je lis... je me sens...
Quand je lis... je me sens...

Rédigé par William Radet

Repost 0
Commenter cet article